La visite du président indonésien à Londres suscite la protestation des militants des droits de l'homme

La manifestation de Survival coïncidera avec larrivée du président indonésien à Londres

La manifestation de Survival coïncidera avec larrivée du président indonésien à Londres
© Survival

A l’occasion de la première visite officielle d’un président indonésien à Londres depuis 33 ans, Survival International se ralliera à des dizaines de manifestants demain, mercredi 31 octobre, pour protester contre la répression brutale du gouvernement indonésien à l’encontre des tribus de Papouasie occidentale.

Le président Susilo Bambang Yudhoyono restera trois jours dans la capitale britannique et résidera au palais de Buckingham. Durant son séjour, il rencontrera plusieurs membres du Parlement.

Les militants de droits de l’homme profiteront de sa visite pour dénoncer les relations du Royaume-Uni avec un ‘escadron de la mort’ indonésien impliqué dans le meurtre de plusieurs leaders indépendantistes.

Le Détachement spécial 88 a été créé pour combattre le terrorisme suite aux attentats de Bali en 2002. L’entraînement de ses troupes est financé par le Royaume-Uni, l’Australie et les Etats-Unis.

Le programme anti-terroriste britannique alloue des centaines de milliers d’euros au Centre de Jakarta pour la coopération en matière d’application de la loi, chargé de former ce détachement.

Mais le déploiement violent de cette unité d’élite de police pour supprimer les Papous qui revendiquent pacifiquement l’indépendance suscite de graves préoccupations.

Des rapports d’enquêtes et des témoignages tiennent le Détachement 88 pour responsable du meurtre, en juin dernier, de l’éminent leader papou Mako Tabuni et de celui, en 2009, d’un résistant pacifiste, Kelly Kwalik, pour avoir publiquement dénoncé la violence.

La Papouasie occidentale est sous tutelle indonésienne depuis 1963 et les attaques à l’encontre des tribus par les forces de sécurité sont monnaie courante.

Les tribus de Papouasie occidentale sont victimes depuis des décennies des violences de larmée indonésien

Les tribus de Papouasie occidentale sont victimes depuis des décennies des violences de larmée indonésien
© Survival

La semaine dernière, la police a tiré sur des manifestants non-armés, lors d’une manifestation organisée par le Comité national de Papouasie occidentale (KNPB) dont Mako Tabuni était le secrétaire général.

Cette manifestation appelait les Nations-Unies à se rendre en Papouasie occidentale pour constater leur oppression et superviser le bon fonctionnement du référendum sur l’auto-détermination de la Province.

Stephen Corry, directeur de Survival International, a déclaré aujourd’hui : ‘Les rapports qui nous parviennent sur les tortures et les meurtres de Papous perpétrés par le gouvernement indonésien sont accablants. Il est scandaleux que les contribuables britanniques financent cette unité de forces spéciales accusées d’atroces violations de droits de l’homme en Papouasie occidentale. Nous appelons David Cameron à demander des comptes au président indonésien sur ces innombrables violations des droits de l’homme’.

Note aux rédactions :

La manifestation de Survival aura lieu mercredi 31 octobre à Londres, de 13h à 14h30.

D’autres organisations rejoindront Survival, dont Amnesty International et Tapol. Un porte-parole est disponible pour interview.

Lire le dossier de presse sur la manifestation