Des Indiens de Virginie au Royaume uni pour le 400ème anniversaire de la première colonie britannique

Un groupe d'Indiens de l'Etat de Virginie (Etats-Unis) doit arriver demain à Gravesend en Angleterre, la ville où repose Pocahontas, pour marquer le début des commémorations de la fondation de Jamestown, la première colonie anglophone permanente établie dans le Nouveau Monde.

'Tout en commémorant un événement historique d'une extrême importance, l'anniversaire de la fondation de Jamestown devrait marquer le rappel de l'anéantissement des Indiens d'Amérique du Nord au cours de ces 400 dernières années. Il est surprenant de constater que ce processus se poursuit encore de nos jours, au XXIe siècle – dans l'Est du Canada, les Innu, apparentés aux Indiens de Virginie, sont toujours dépossédés de leurs terres' a déclaré aujourd'hui Stephen Corry, directeur général de Survival.  

Durant ces quatre dernières décennies, les Innu ont été expulsés de leur territoire et installés dans des villages sédentaires. Leurs nouvelles communautés connaissent de très forts taux d'alcoolisme, de violences, de suicides et d'abus de drogues, notamment de solvants, par les plus jeunes.

La délégation indienne de Virginie participera à des rencontres dans des écoles, des églises et à l'Université de Kent dans le cadre du Festival des Indiens de Virginie dans le Kent. Elle se rendra ensuite à Londres pour rencontrer des parlementaires britanniques. Sa venue sera la première visite officielle d'Indiens de Virginie en Angleterre depuis plus de 250 ans.

Trois navires quittèrent le port de Londres en décembre 1606 et accostèrent au large de la Virginie en avril 1607. La ville de Jamestown y fut rapidement fondée. Cette visite d'Indiens marque le début d'une série de commémorations prévues en Grande-Bretagne et aux Etats-Unis en 2006 et 2007.