Une compagnie pétrolière ‘renonce à exploiter le territoire d’Indiens isolés’

La compagnie pétrolière chinoise SAPET prospectant en Amazonie péruvienne a annoncé qu’elle ne pénétrerait pas sur le territoire d’Indiens isolés inclus dans la concession (Lot 113) qui lui a été accordée en novembre 2005.

Sous la pression d’organisations indigènes locales, la SAPET a demandé à ce que les limites du Lot 113 soient modifiées afin d’exclure la réserve des Indiens. Le gouvernement péruvien vient d’accepter cette requête.

Cette attitude de la part d’une compagnie pétrolière, qui reste exceptionnelle, aurait été impensable il y a seulement 10 ans et confirme que la pression de l’opinion publique internationale est parvenue à imposer les droits des peuples indigènes dans la politique des multinationales.