Victoire minière des Indiens

Le ministre vénézuélien de l'Environnement a récemment rendu public un décret présidentiel interdisant la construction de nouvelles mines de charbon et l'expansion des mines existantes dans la Sierra de Perijá (Etat de Zulia).

Cette décision représente une importante victoire pour les Indiens bari, yukpa et wayúu qui vivent dans la région et qui s'opposent depuis longtemps à l'extraction du charbon et à ses effets néfastes sur l'environnement. La Sierra de Perijá est réputée pour sa grande biodiversité et sa forêt. De nombreuses rivières prennent leurs sources dans cette chaîne de montagnes.

Le ministre a indiqué aux représentants autochtones et aux organisations écologistes que "le président a prescrit un nouveau modèle de développement pour la région tenant compte de l'écologie, de l'agriculture, du tourisme et du développement durable".

Cependant, de nombreuses communautés bari et yupka continuent à mener campagne pour la reconnaissance de leurs droits territoriaux. Certains ont été expulsés de leur territoire par des éleveurs qui, décidés à y rester, engagent des gardes armés pour menacer et terroriser les Indiens.

Selon une ONG locale, Homo et Natura, des hommes armés à la solde de propriétaires terriens locaux ont envahi la communauté de Chaktapa en février dernier, mettant le feu aux maisons des Indiens, tirant sur eux et les forçant à abandonner leur territoire. Cette communauté avait déjà été prise pour cible à plusieurs reprises ces dernières années.

Survival a récemment reçu des informations selon lesquelles les Bari de la communauté de Boksi étaient pris pour cible par des soldats qui leur confisquent le carburant de leurs bateaux, leur unique moyen de transport.