Une route condamnée en raison de la présence d’Indiens isolés

Le projet de construction d’une route dans l’une des zones les plus reculées d’Amazonie péruvienne a été vivement critiqué par une organisation indigène locale, en raison des dangers qu’elle représente pour les Indiens isolés qui y vivent.

Cette route devrait relier la petite ville amazonienne de Puerto Esperanza à Inipari, située à la frontière brésilienne, en passant par un territoire habité par au moins deux tribus isolées.

La route "violera les droits des tribus isolées… et les mettra en danger de disparition" a déclaré un porte-parole de la FENAMAD, l’organisation indigène. "Il est clair que la construction de cette route n’a d’autre but que de permettre aux bûcherons de piller la forêt, et de faciliter l’accès à ceux qui veulent entrer en contact avec les Indiens isolés."

La FENAMAD a annoncé que si la route était construite, l’impact sur les Indiens isolés serait similaire à la tragédie qui a frappé les Nahua au milieu des années 1980. A la suite de l’exploration pétrolière de leur terre, plus de 50% de la population nahua contactée fut décimée.

Visionnez le nouveau film de Survival sur les tribus isolées en cliquant ici.