La Cour suprême interdit l'exploitation minière d'une montagne sacrée

La Cour suprême indienne a surpris et satisfait la tribu des Dongria Kond en refusant à la compagnie britannique Vedanta Resources Plc l’autorisation d'exploiter la bauxite des collines sacrées de Niyamgiri, dans l’Etat d’Orissa en Inde orientale.

La décision de la Cour, annoncée le 23 novembre dernier, a accordé un sursis à la communauté en ordonnant à la filiale indienne de la compagnie, Sterlite Industries, de refondre son projet. Dans l’intervalle, la colline sacrée des Dongria Kond échappe à la destruction qu'impliquerait l'ouverture d'une mine à ciel ouvert.

Les 10 000 Dongria Kond pratiquent  une agriculture de subsistance dans les forêts de la chaîne montagneuse du Niyamgiri ('la montagne de la loi')

Peu avant le jugement, alors que la plupart des Dongria pensaient que la décision de la Cour leur serait défavorable, une femme, Dandu Sikaka, avait manifesté leur détresse : "Comment survivrons-nous sans Niyamgiri, la montagne? Nos cours d’eau s'assécheront. Si la mine est autorisée, ce sera un désastre. Nous mourrons tous si vous creusez notre forêt".