Les menaces sur les peuples isolés jugées «vitales» par une fédération indigène

La plus importante fédération indigène d’Amazonie a jugé « vitales » les menaces sur les peuples isolés vivant dans les zones les plus reculées du bassin amazonien.

« La vie des individus et des peuples qui vivent dans l’isolement et de ceux qui ont récemment été contactés est en jeu » a déclaré la COICA, la coordination des organisations indigènes du bassin amazonien : « Nous défendrons nous-mêmes les droits de nos frères indigènes, puisque ni le gouvernement ni la société civile, ne les défend correctement ».

Parmi les menaces mentionnées par la COICA figurent l’exploration du pétrole et du gaz, l’exploitation minière et forestière. Selon la COICA, les Etats sud-américains mettent « en vente » le bassin amazonien sans le consentement de ses habitants ignorant la législation internationale en faveur des peuples indigènes.

N’étant pas immunisés contre les maladies importées de l’extérieur, les peuples isolés sont parmi les plus vulnérables de la planète. Le premier contact est presque toujours catastrophique et provoque très souvent la mort d’une grande partie de la communauté nouvellement contactée.