Une compagnie européenne sous le coup d’une saisie

Logo de Perenco
Logo de Perenco
© Survival

Près de 750 000 barils de pétrole saisis à la compagnie franco-britannique Perenco seront vendus aux enchères par le gouvernement équatorien.

L'annonce a été faite par PetroEcuador suite à son désaccord avec  la compagnie Perenco accusée de devoir plus de 300 millions de dollars de taxes impayées au gouvernement.

Perenco est actuellement au cœur d'une polémique au Pérou voisin, où des communautés indigènes ont bloqué l'un des principaux affluents de l'Amazone, le Napo, empêchant le passage de ses bateaux et ceux d’une autre compagnie. Une embarcation appartenant à Perenco aurait réussi à franchir le barrage.

François Perrodo, le président de Perenco, a rencontré le président péruvien Alan Garcia à Lima, à la fin de la semaine dernière.

Perenco opère dans le Lot 67, une région d’Amazonie péruvienne où vivent au moins deux groupes d'Indiens isolés. Survival et plusieurs autres ONG exhortent Perenco à se retirer de ce territoire.