Nouvelle enquête sur le projet minier de Vedanta

Un Dongria Kondh.
Un Dongria Kondh.
© Jason Taylor

Le ministère indien de l’Environnement et des Forêts envoie une nouvelle équipe d’experts pour enquêter sur le projet minier de Vedanta Resources dans les collines de Niyamgiri, avant de prendre une décision sur l’octroi de l’habilitation officielle.

L’équipe doit rendre son rapport d’ici le 29 juillet – le lendemain de l’assemblée générale annuelle de Vedanta à Londres. La compagnie minière, côtée à l’indice boursier FTSE100, est détenue en majorité par le milliardaire indien Anil Agarwal résident à Londres.

L’équipe d’experts étudiera ‘l’impact potentiel de la mine sur les moyens de subsistance, la culture et le bien-être matériel des Dongria Kondh’ ainsi que son ‘impact sur la faune et la biodiversité dans les régions environnantes’.

Il s’agit de la deuxième enquête sur la mine de Vedanta commandée cette année par le ministère de l’Environnement. La précédente équipe avait conclu que la mine pouvait ‘conduire à la destruction des Dongria Kondh [en tant que peuple].