Des chasseurs bushmen arrêtés

Trois Bushmen originaires de la réserve du Kalahari au Botswana ont été arrêtés et inculpés de "chasse illégale". Ils chassaient près du camp de relocalisation de New Xade où ils sont forcés de vivre depuis que le gouvernement les a chassés de leur terre en 2002.

Ces arrestations sont les dernières de la longue liste de harcèlements dont sont victimes les chasseurs gana et gwi. Après leur expulsion, il a été interdit aux Bushmen de pratiquer la chasse et la cueillette dans la réserve et ceux qui chassent près des camps font face à une campagne de harcèlements et d'arrestations se traduisant par de lourdes amendes et des peines de prisons.

"Je suis en colère car je suis un chasseur et je n'ai pas le droit de chasser. J'ai des enfants mais je ne sais pas comment les nourrir" a déclaré un homme. Dans les camps de relocalisation, les Bushmen sont complètement dépendants de l'aide alimentaire de l'état.

Stephen Corry, directeur de Survival International, a déclaré "Avant qu'ils ne soient dépossédés de leur terre, les Bushmen étaient indépendants et vivaient de manière autonome grâce à la chasse et la cueillette. Le droit de chasser est fondamental pour leur survie. Ils doivent être autorisés à retourner vivre sur leur terre et pouvoir y pratiquer librement la chasse sans crainte d'être arrêtés".


Pour plus d'information, contacter :
Magali Rubino :  01 42 41 44 10 ou [email protected]