Une chaîne australienne condamnée pour avoir diffusé un reportage raciste sur l'infanticide

Paul Raffaele a déclaré qu'une jeune fille suruwaha avait refusé de lui serrer la main car elle voulait le tuer. En réalité, il avait tellement de crème solaire que les Suruwaha pensaient qu'il avait une maladie de peau.

Paul Raffaele a déclaré qu’une jeune fille suruwaha avait refusé de lui serrer la main car elle voulait le tuer. En réalité, il avait tellement de crème solaire que les Suruwaha pensaient qu’il avait une maladie de peau.
© Channel 7

La chaîne australienne Channel 7 a été jugée coupable de graves violations du code audiovisuel par l’autorité de régulation de la presse, après avoir diffusé un reportage tendancieux que Survival International avait qualifié de ‘Freakshow TV’ (zoo humain télévisé).

Le reportage montrait les Indiens suruwaha du Brésil comme des tueurs d’enfants, des reliques de ‘l’âge de pierre… responsables des pires violations de droits de l’homme au monde’.

Survival avait porté plainte auprès de l’ACMA, l’agence nationale australienne de la régulation de l’audiovisuel, suite au refus de Channel 7 de modifier le reportage.

L’ACMA a finalement statué que la chaîne était coupable d’avoir enfreint sa clause sur le racisme ‘en manifestant une intense aversion, un mépris outrageant ou moqueur contre une personne ou un groupe’. C’est la première fois que l’agence reconnaît une chaîne coupable d’une telle infraction prévue au code télévisuel de 2010. L’ACMA a également jugé la chaîne coupable d’avoir diffusé un reportage inexact.

Stephen Corry, directeur de Survival International, a déclaré aujourd’hui : ‘C’est l’un des pires reportages qui soit sur les peuples indigènes où les Indiens sont présentés comme des monstres cruels et inhumains. Il s’inspire de l’attitude méprisante qui a prévalu dans les empires coloniaux à l’égard de ceux qui étaient alors considérés comme des sauvages primitifs.

Le comble de cette affaire est que les Suruwaha ont été pendant des années la cible de violentes attaques de la part des missionnaires fondamentalistes qui mènent une campagne calomnieuse contre le prétendu infanticide qu’ils pratiqueraient. Les missionnaires sont à l’origine d’un projet de loi visant à retirer les enfants indiens de leurs communautés, ce qui n’est pas sans rappeler le scandale des générations volées en Australie ou au Canada.

Le reportage présente les Suruwaha comme les ‘responsables des pires violations de droits de lhomme au monde’.

Le reportage présente les Suruwaha comme les ‘responsables des pires violations de droits de lhomme au monde’.
© Adriana Azevedo/Survival

L’équipe de Channel 7 avait déclaré aux Suruwaha qu’elle leur permettrait de donner leur version de l’histoire – mais elle a en réalité produit l’une des plus grotesques caricatures d’un peuple indigène que nous connaissions. La chaîne avait même lancé un appel à dons sur son site en faveur des missionnaires. Il est à espérer qu’avec cette décision, nous ne verrons plus de documentaires aussi orduriers et dangereux sur nos écrans’.

Channel 7 tente de faire annuler la décision de l’ACMA auprès de la Cour fédérale australienne.

Note aux rédactions :

1. Survival a publié un code de bonne conduite pour inciter les réalisateurs à travailler de manière responsable avec les peuples indigènes. L’organisation mène aussi campagne contre le racisme dans les médias écrits.

2. Survival avait déjà attiré l’attention sur la compagnie britannique Cicada Film qui avait été accusée d’avoir mis en danger la vie d’Indiens péruviens en provoquant une épidémie de grippe et avait dénoncé une série télévisée sur une tribu amazonienne qui avait été qualifiée de ‘mise en scène mensongère, fabriquée et caricaturée’ par des experts.

3. Des formes d’infanticide existent dans toutes les sociétés, même dans celles qui sont industrialisées. Toutefois, cette pratique est rare et est en train de disparaître chez les Indiens d’Amazonie. Survival s’oppose à toute forme de pratiques non consensuelles, même ‘traditionnelles’, qui blessent ou tuent une personne, dont l’infanticide.

4. Télécharger une fiche d’information de Survival sur la proposition de loi ‘Muwaji’, émise par l’organisation des missionnaires fondamentalistes JOCUM. JOCUM est la section brésilienne de l’organisation nord-américaine Youth with a Mission.

5. Télécharger une fiche d’information sur la position des scientifiques vis-à-vis des accusations d’infanticide portées par JOCUM

6. Télécharger la lettre de Survival adressée à Channel 7

7. Télécharger les témoignages des Indiens suruwaha à propos du reportage de Channel 7 (en français)

8. Télécharger une fiche d’information sur les Suruwaha