Un témoin ridiculise l’argumentation du gouvernement

Joseph Malthare, témoin du gouvernement, a ridiculisé l'argumentation selon laquelle les Bushmen du Kalahari auraient été expulsés en raison du coût ‘trop élevé' des services dans la Réserve.

L'ancien directeur du Département de la faune et la flore a affirmé que la délivrance de permis de chasse aux Bushmen constituait un ‘service'. En 2002, le Département de la faune et la flore avait stoppé l'approvisionnement en eau et les autres services jusque-là octroyés aux Bushmen et avait arrêté de délivrer de permis de chasse.

Interrogé  sur les économies faites en n'autorisant pas les Bushmen à chasser, Joseph Malthare, témoin du gouvernement, n'a pu citer que le coût du papier utilisé pour imprimer les permis de chasse ainsi que celui du voyage annuel dans la Réserve destiné à délivrer ces permis.

Les Bushmen qui vivaient dans la Réserve dépendaient de la chasse pour nourrir leurs familles. Leurs permis de chasse leur ont été retirés en 2002 et ils ont été expulsés vers des camps de relocalisation où ils dépendent de l'aide alimentaire gouvernementale.

Le gouvernement du Botswana a prétendu à plusieurs reprises que les personnes vivant dans la Réserve avaient été consultées sur l'arrêt des services. Pourtant, lors de son contre-interrogatoire, M. Malthare a été forcé d'admettre que la décision de stopper les services avait été prise bien avant d'en informer les Bushmen.