La marche des Indiens waorani contre les forages pétroliers

Plus d'une centaine d'Indiens waorani d'Amazonie équatorienne ont marché sur la capitale cette semaine pour protester contre la destruction de leur forêt par les compagnies pétrolières.

Scandant ‘Nous ne voulons pas d'argent, nous voulons la forêt', les Indiens se sont rendus au Congrès et ont défié la chambre des députés en déclarant : ‘Nous ne voulons plus de forages pétroliers sur notre terre. Nous ne voulons pas disparaître. Nous voulons que nos droits soient respectés'.

La colère des Indiens s'est concentrée sur la compagnie brésilienne Petrobras qui possède une licence de forage dans le Parc national de Yasuni où vivent des groupes isolés de Waorani.

Les Waorani ont déclaré : ‘Nous ne voulons plus de compagnies pétrolières sur notre territoire, ni d'argent de leur part. Autrefois, notre terre s'étendait du fleuve Curaray au Napo. Mais nous avons perdu notre terre lorsque les missionnaires sont arrivés, collaborant avec les compagnies pétrolières. Désormais, le peu de terre qui nous reste est morcelé et contaminé par ces mêmes compagnies. Qu'arrivera-t-il à nos enfants lorsqu'ils seront grands ? Où vivront-ils ?'.