Le rapport de l'Ombudsman fait état de 33 morts lors des violences en Amazonie

La police lève violemment le blocus d’une route près de Bagua, 5 juin 2009
La police lève violemment le blocus d’une route près de Bagua, 5 juin 2009
© Thomas Quirynen

Un rapport publié par l'Ombudsman péruvien fait état de trente-trois morts lors des récents affrontements qui ont eu lieu en Amazonie péruvienne.

Selon ce rapport, parmi les victimes, 23 étaient des policiers, cinq des ‘civils’ et cinq des ‘indigènes’. Le rapport fait également état de 200 blessés et 83 arrestations.

Bien que les doutes persistent encore sur le sort de douze personnes, le rapport précise qu'aucune preuve n'a été trouvée concernant des éventuels ‘disparus’, les communautés indigènes visitées par les experts n'en ayant pas fait état.

Le rapport nomme les trente-trois victimes et énumère les causes des blessures : 82 par armes à feu, 41 par ‘contusions simples et multi-contusions’, 22 par ‘empoisonnement, lésions et brûlures dus aux gaz lacrymogènes’, 19 par ‘objets tranchants’, 16 par ‘le feu’, et 20 par d’autres moyens.

Lire le rapport de témoins oculaires sur les affrontements (en anglais)

Visionner l'interview des témoins oculaires